Passion nature

La survie douce : quelques connaissances de bases…

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir le milieu de la survie douce.

Savoir se débrouiller sans matériel, savoir gérer son stress en cas de situation critique, savoir se soigner en cas de chute, ou encore connaître les ressources de son environnement pour les utiliser, ne me paraît pas du tout anodin. Au contraire ! Ce genre de situations existent bel et bien ! Il n’y a pas besoin d’attendre une apocalypse pour en rencontrer. Il est pour moi très important de connaître quelques réflexes, autant physiques que psychologiques pour notre quotidien.

La Pyramide des Moyens

Tout d’abord, commençons par le commencement. Connaissez-vous la Pyramide des moyens ? Contrairement à ce que vous pouvez penser, c’est très simple. Cet « outil » présente les critères essentiels afin de survivre où que l’on soit.

Comme vous pouvez le voir sur l’image ci-dessus, la pyramide des moyens comporte 4 catégories. Vous devez regarder cette pyramide comme un château : si les fondations tombent, tout le reste part avec.

D’abord, nous avons l’Attitude (aussi appelé l’Etat d’esprit). Ce palier est très simple à comprendre mais difficile à mettre en place. En situation de survie l’attitude est primordial et définit vos actes. Elle consiste tout simplement à avoir l’envie de vivre. De continuer. D’avancer. Elle préconise la motivation et une capacité de réelle conscience sur son environnement. Pour votre information, ressentir la peur de mourir est normale. C’est justement ce qui motive à rester en vie.

Une fois que nous avons cette attitude, il nous faut avoir certaines compétences et connaissances. Non, je n’ai pas encore parlé de matériel mais bien de capacités psychologiques basiques, permettant de mettre en oeuvre LE BON SENS. Par exemple, si nous avons un vêtement mouillé sur soi, il faut l’enlever. Si nous avons froid, il faut faire un feu. Etc…

Ensuite, il y a bien évidemment une partie physique. Le but ici n’est pas d’être Goldorak. Cela ne sert strictement à rien. Le plus important à retenir est de garder une bonne condition physique globale, sur tous ses points : la force, la coordination, la souplesse, les articulations, l’endurance, la respiration et l’équilibre. Afin de le garder en bonne santé, il faut savoir gérer les aléas climatiques et surtout manger suffisamment.

Pour finir, il faut un minimum de matériel. Si nous n’en avons pas, il faut savoir aussi en créer. Et oui ! Le matériel c’est la dernière chose à penser dans cette pyramide des moyens ! L’acquisition de matériel va permettre de économiser l’énergie du corps mais aussi de gagner du temps pour effectuer des actions.

Les règles de 3

Ici je vais vous lister les règles de 3 à absolument connaître pour être capable de survivre. Pour informations, des articles seront écrits sur ces différentes thématiques.

  • 3 secondes sans vigilance : il est très important d’éviter les accidents ! Pour cela, nous devons d’abord gérer notre stress. Sans cette capacité, notre cerveau peut prendre de mauvaises décisions. Je vous conseille donc de vous exercer à respirer doucement et profondément, à chaque fois que ça vous arrive. Si vous êtes en groupe, vous devez absolument répartir des rôles et les respecter. Cependant, sachez être capable de remplacer un membre. Autre chose de primordial, le sommeil. Si nous dormons mal et pas assez, nous serons dénués d’énergie, de motivation et de calme. A ceci s’ajoute la capacité de garder notre confort thermique. Une alimentation suffisante et une forte hydratation vont également nous aider à rester vigilant : si notre corps est bien, notre cerveau aussi. Aussi, pensons à éviter l’altitude et la profondeur trop élevée.
  • 3 minutes sans respirer : Sans respiration, notre corps ne tient que 3 minutes. Il est fondamental de connaître les soins de premiers secours.
  • 3 heures sans réguler sa température : Afin de réguler sa température corporelle, il est nécessaire de rester en mouvement et d’entretenir l’état de ses vêtements.
  • 3 jours sans boire : La déshydratation est la première cause de décès dans le cadre de la survie. Il est impératif de toujours savoir où trouver de l’eau et faire des stocks dès que possible, pour ne pas en manquer.
  • 3 semaines sans manger : Se nourrir permet d’avoir de l’énergie. Il faut que l’alimentation reste variée, équilibrée et de bonne qualité. Mais il faut se contenter de peu.
  • 3 mois sans hygiène : L’hygiène est très importante. Elle évite la transmission des maladies et les infections de peaux.
  • 3 ans dans un environnement psychologiquement toxique : la première des préparations à la survie reste le contrôle de l’environnement et de son moral.

Les meilleurs moyens de survivre

Ici, je vous donne 5 éléments clés à connaître « CCVMD = Ca, ça vaut mille dollars »

  • Conscience : être toujours concentré sur son environnement et vigilant.
  • Communication : maîtriser les codes de communication pour ne jamais rester seul (morse, langue locale, verbal, …).
  • Vision : préserver sa vision dans toutes les situations. Sans les yeux, la survie devient plus complexe.
  • Mobilité : savoir se déplacer entre deux points (orientation, bon équipement, transports).
  • Dextérité : capacité à transformer et à utiliser notre environnement pour subvenir à nos besoins.

Source :

  • Livre « Manuel de (sur)vie en milieu naturel » de David Manise

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.