Réflexions & Infos handicap

L’amour est-il sans limites ?

Il y a quelques jours, je vous ai proposé un questionnaire sur l’amour et le handicap. Grâce à lui, j’ai eu quelques informations afin d’en apprendre plus sur vos ressentis et vos appréhensions qui m’ont permis de pousser la réflexion et de comprendre l’évolution des mentalités.

Avec 19 réponses, nous allons voir que la réflexion varie en fonction de plusieurs facteurs :
– L’âge
– L’expérience du handicap
– La situation actuelle dont laquelle on est (comme pour tout couple) : Suis-je prêt à aimer ?
– La force de la personne qui aime, mais aussi de l’autre : Suis-je capable d’assumer ce handicap ? Jusqu’où et combien de temps ?
– La peur : de l’inconnu ? malheur ? dépendance ? sexualité ? etc…
Quelques données statistiques sur le questionnaire :
– 36,8% des participants se sentent concernées par le handicap d’une manière directe ou indirecte.
– 15,8% des participants ont déjà eu une relation courte ou longue avec une personne en situation de handicap.
– 55,6% des participants ont déjà réfléchis à l’idée d’être en couple avec une personne en situation de handicap.

La définition de l’amour

D’après les définitions officielles, l’amour a deux sens : d’abord, c’est un sentiment d’affection, d’attirance sentimentale et sexuelle entre deux personnes. Puis c’est aussi un sentiment d’attachement, d’affection mutuelle entre amis ou membre d’une même famille. On peut aussi parler d’amour en ce qui concerne les animaux domestiques.

Commentaire questionnaire :
Les mots-clés qui reviennent le plus souvent reflètent un sentiment très positif d’union et d’unicité entre deux personnes : complicité, connexion, alchimie, partage, don, engagement, projets communs, attirance, réciprocité…

Pour celles et ceux qui se demandent si l’amour a encore un sens, je vous conseille de lire l’article de The PR Insider :

L’amour avec une personne en situation de handicap : une possibilité ou une contrainte ?

Quand on « recherche » une personne avec qui partager notre vie, on a tendance à faire une liste de ce que l’on voudrait retrouver chez elle : ses qualités, tout comme ses petits défauts parfois. On idéalise toujours trop puisque l’amour est beau !

Mais est-ce que quelqu’un a déjà pensé à être forcément avec une personne « en bonne santé » ? En général, personne ne pense à la possibilité d’être avec une personne handicapée ou non. Mais vous êtes-vous déjà demandé pourquoi ?

Commentaire sur le questionnaire :
– En majorité, les personnes valides pourraient être prêtes à se mettre en couple avec une personne en situation de handicap selon la gravité de ce dernier.
Seulement 3 personnes ne se sentiraient pas capable d’assumer le handicap de leur partenaire.
En majorité, les personnes en situation de handicap pourraient être prêtes à se mettre en couple avec une autre personne en situation de handicap pour partager leur combat. 3 personnes ne se sentiraient pas capable d’assumer le handicap de leur partenaire en plus du leur, et se sentiraient plus à l’aise avec une personne valide.
(Les réponses ici peuvent être « faussées » car quelques personnes valides se sont imaginées être en situation de handicap pour répondre à la question, je tenterai d’être plus claire au prochain questionnaire).

La sexualité

L’amour est très important mais la sexualité également. C’est cet élément de la relation qui nous permet de montrer notre amour à l’autre d’une manière beaucoup plus intime.

En situation de handicap, la sexualité est encore plus tabou que d’habitude. On peut parfois nous poser beaucoup de questions comme : « Comment tu fais ? », « Est-ce que c’est dur pour toi ? » etc…

Sachez que la sexualité est possible, certes, mais d’une autre manière tout simplement. C’est à ce moment-là que le partenaire doit être compréhensif afin que l’on puisse trouver notre « terrain d’entente ».

Commentaire sur le questionnaire :
– 84,2% des participants ne seraient pas gêner d’aborder la question de la sexualité avec une personne en situation de handicap (dans leur couple).

Sur ce sujet, je vous propose de lire un article très intéressant de Daphnée, du blog « 1 parenthèse, 2 vies » :

Le handicap en public

Lorsque nous sommes en situation de handicap, il peut nous arriver de perdre notre confiance en nous : notre apparence, nos capacités etc…

En couple, il peut arriver que nous aillons peur que l’autre ne veuille pas se montrer publiquement à nos côtés pour une raison ou une autre.

Grâce à vos réponses, j’ai démontré qu’il ne fallait pas ressentir cette peur :

Commentaire sur le questionnaire :
– 89,5% des participants se sentiraient à l’aise d’être en couple avec une personne en situation de handicap en public.
– 94,7% des participants se sentiraient à l’aise d’être en couple avec une personne en situation de handicap en famille/entre amis.
– En majorité, les participants n’auraient pas vraiment peur ou ne seraient pas gêné de présenter leur conjoint(e) en situation de handicap à leurs parents.

Autre donnée :

– 63,2% des participants pensent que le handicap n’est pas une raison pour quitter leur conjoint(e) s’il devient handicapé au cours de sa vie.

 » La vraie force d’un couple se voit dans le soutien. « 

Axelle

Les peurs et inquiétudes face au handicap en couple

Il arrive que les personnes aient des inquiétudes ou des peurs qui peuvent freiner leur engagement envers une relation avec une personne en situation de handicap.

En plus d’être difficile pour la personne directement concernée, le handicap peut aussi être très difficile à vivre pour l’autre personne et perçu comme une contrainte très prononcée.

Commentaire du questionnaire :
– La peur d’être bloqué pour faire des activités et envers la mobilité
– La peur envers le handicap mental et du manque de communication
– La peur de la dépendance
– La peur de pas pouvoir gérer/épauler assez bien
– La peur que le handicap prône sur la relation
– La peur du rapport intime

Pour que nous puissions cesser les inquiétudes, soyons forts, montrons nos meilleurs atouts et partageons notre force avec notre partenaire !

Nos témoignages :

Pour ma part, le handicap ne m’a jamais freiner réellement en amour.

Cependant, j’ai toujours eu peur que personne ne veuille rester longtemps à mes côtés.

Aussi, mon handicap a un côté qui peut me rendre dépendante de mon copain. Malgré tout, j’ai envie de donner le meilleur de moi-même et de tout faire pour nous rendre la vie plus facile (autant pour lui que pour moi). Lutter contre la dépendance est le plus beau de mes combats.

Maintenant, je vous propose de découvrir le témoignage de mon copain, qui lui, est 100% valide. Il répond à vos questions dans l’audio ci-dessous :

Vidéo « LAmour et le Handicap : Témoignage de mon copain  » Sans Limites Blog

Telle est la réalité de la combinaison entre l’amour et le handicap.

Vidéo bonus de Jesse avec un E qui parle de l’amour et du handicap :

2 Comments

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.