Expériences

J’apprends l’auto-défense en fauteuil roulant !

Ceci est seulement un témoignage de mon apprentissage, portant à révéler des capacités de défense et du potentiel chez les personnes en situation de handicap via quelques conseils pouvant renforcer notre sécurité. Cet article, tout comme le reste de mon blog, propose un contenu informatif.

Voici mon avis personnel sur le fait de se défendre et les bienfaits de l’auto-défense :

Se défendre. Voilà une capacité que, nous, les êtres humains avons bien laissé de côté… Malgré les nombreux cas d’agressions que nous constatons tous les jours, nous avons tendance à nous dire « ça ne me tombera jamais dessus ». Et pourtant, le danger est bien plus proche que ce qu’il paraît.

Lorsque l’on est en situation de handicap, notre capacité à nous défendre est souvent perçue comme ingérable, voire même dans plusieurs cas, impossible. Ce qui est pour moi, vrai. En effet, en situation de handicap, nos réflexes peuvent être très faibles ou inexistants, ce qui nous laisse « vulnérables » et des « proies faciles » pour les agresseurs.

Cependant, sommes-nous contraints à ne rien apprendre quand même ? Doit-on rester sans rien faire seulement par notre situation de handicap ? Pour moi, ce n’est pas concevable. Dans mon cas, j’ai la capacité de mouvoir mes bras rapidement, de porter des objets et de crier. C’est déjà pas mal !

Voilà donc maintenant plus d’un an que j’ai commencé la pratique de l’auto-défense.

Ce que j’apprécie énormément chez mon professeur, c’est que, malgré sa gentillesse et sa bienveillance, il n’est pas irréaliste ! Jamais il ne m’a dit « oui, tu vas forcément t’en sortir » ou « non tu n’es pas une proie facile pour les agresseurs ». Et ça, c’est extrêmement important car il m’apporte une vision objective de la chose, mais il ne me force pas pour autant à croire que je ne peux pas m’en sortir. En effet, la personne, handicapée ou non, doit aussi miser sur un jeu de chance. (J’espère alors que si cela m’arrive, que la chance soit à mes côtés). Cependant, la chance n’est pas toujours là ! ll est donc très important de savoir ce qu’on est capable de faire ou non en situation d’auto-défense.

Ici, je vais donner quelques éléments de mon apprentissage, grâce auquel j’ai pu progressé.

Attention, les conseils ci-dessous ne détournent en aucun cas, celui d’être souvent, voire toujours, accompagné. Mon copain, lui, de son côté, pratique l’auto-défense depuis plusieurs années après avoir fait aussi du jujitsu, et cela renforce notre capacité à nous défendre en cas d’agressions inattendues !

1) La vigilance et la concentration

En cas d’agression, le but est de ne pas paniquer et de faire les bons choix. La concentration et la vigilance, sont les choses les plus dures à faire, mais elles restent, malgré tout, les plus importantes. Souvent, les situations d’agressions arrivent lorsqu’on s’y attend le moins ! Avec vos amis, lorsque vous montez dans votre voiture ou que vous souhaitez retirer de l’argent, le danger peut vous guetter.

En situation de handicap, l’inconvénient est que l’on doit toujours faire attention à l’endroit où l’on circule et cela peut porter préjudice à notre vigilance. Cependant, c’est aussi un atout car on a l’habitude de faire attention à tout !

Pour ma part, plus particulièrement en ville, je suis constamment aux aguets de ce qu’il se passe autour de moi et de mon copain (et lui aussi). Pour le peu de fois où nous allons en ville pour nous promener, nous ne restons jamais très longtemps et jamais les soirs. En effet, les agressions en soirée sont encore plus difficiles à gérer dû à la baisse de la visibilité !

2) La banane pour lutter contre le vol de sac

Oui. L’agression à laquelle on pense le plus souvent est le vol de sac. Surtout pour nous, les filles qui aimons nous promener avec ! Seulement voilà, plus celui-ci est visible et à porter de main, plus le risque est grand.

En fauteuil roulant, j’ai trouvé LA solution : la banane (noir, basique de préférence). Oui, pour certains cela va être un peu démodé mais bon est-ce si important ? En position assise, la banane est souvent invisible ! De plus, nouée à notre taille, le voleur va avoir des difficultés à nous l’enlever !

3) Les armes indétectables

On vous a sûrement déjà parlé des petits gadgets ou des petites armes à avoir sur soi : un couteau, une bombe lacrymogène, un bâton etc… Ce sont de très bons outils. Mais pensez-vous pouvoir toujours l’avoir avec vous ? Dans les endroits publics par exemple, ce n’est pas le plus discret…

Pour ma part, mon professeur m’a appris à me défendre avec un simple stylo ou une clé de maison coincée entre les doigts ! Pratique non ? Nous avons aussi tendance à oublier trop souvent que nous avons des atouts dans notre propre physique : nos ongles, nos dents et même la capacité de cracher ! En fauteuil roulant, il est aussi possible de prendre l’un de nos cales-pieds ou un accoudoir ! Mais le plus important reste le cri. Se signaler reste la base, même s’il peut arriver que personne ne vienne à votre secours.

Voilà les 3 principaux points à absolument prendre en compte en situation d’auto-défense.

Ci-dessous, vous trouverez une vidéo de mon professeur qui explique son parcours et sa vision concernant l’association auto-défense/handicap :

2 Comments

  • Le journal d’une bignonne bicolore

    Je voulais te dire tout d’abord bravo d’avoir eu le courage d’en parler dans un article. Toutes les personnes n’oseraient pas forcément en parler donc je suis franchement admirative. Tous les points que tu abordes sont tout à fait vrai. Nous attirons beaucoup l’attention avec un sac à main ou avec un gsm dernier cri dans la poche arrière de notre pantalon. Je sais que dans une ville proche de chez moi, de nombreuses filles font face à des prédateurs sexuels ou simples voleurs à cause de ça. Un sentiment d’inconfort est sans cesse là. Comme tu dis, on évite d’office de sortir la nuit à part si nous sommes en groupe. J’ai pensé aussi à commencer de l’autodéfense mais je n’ai pas osé parce que commencer un sport toute seule c’est la loose et parce que je ne sais pas quel sport d’autodéfense choisir ☺️ Bisous et merci pour cette découverte!

    • AXELLE632712SLB

      Salut !

      Je te remercie beaucoup pour ton message qui me fait très plaisir !
      Je suis très heureuse que cet article t’ait plu et j’espère continuer à créer du contenu qui continuera à faire plaisir à mes lecteurs !
      L’auto-défense est un point important que je souhaitais aborder car effectivement c’est quelque chose d’important qu’on a tendance à laisser de côté, d’autant plus dans une situation de handicap… Il était pour moi très important de trouver quelques astuces afin de remédier à cette situation d’inconfort qui parfois me pesait, même si je sais que la chance n’est pas toujours de notre côté malheureusement.
      L’auto-défense a été pour moi très bénéfique sur la manière d’appréhender certaines choses autant d’un point de vue physique que mental.
      Mais bien évidemment, il ne faut jamais sous-estimer la réalité du danger.
      Il existe plusieurs manières d’aborder l’auto-défense donc c’est à toi de voir par rapport à tes propres visions.
      Ce sport ne se pratique pas seul forcément : si c’est dans un club, cela devient très vite collectif !

      Merci encore pour ton commentaire !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.