Conseils & Avis

Partage d’une mauvaise expérience de croisière avec Vedette Angelus

Je suis en fauteuil roulant manuel. Lors de mes vacances avec mon copain, j’ai voulu faire une croisière de 3H30 dans le Golfe du Morbihan avec escale sur l’Île aux moines, avec la compagnie Vedette Angelus.

Réservation

Au moment de la réservation à l’avance sur le site internet, j’ai été très contente de voir que les bateaux étaient « accessibles aux fauteuils roulants manuels et électriques ». J’ai donc tenté pour une fois, de faire confiance et fait la réservation. Le Jour J, l’accueil était parfait avec des informations précises. Et c’est alors que je suis arrivée sur le quai…

Embarquement

Une autre personne en fauteuil était là. Nous étions écrasés par la foule qui n’a pas du tout été cadrée. Personne n’est venu nous aider à aller tout devant pour que l’on passe en premier.

Ensuite, le bateau est arrivé. Il avait une partie avant avec deux escaliers, et avait aussi deux portes accessibles aux milieu et à l’arrière. J’ai déjà été très étonnée de la façon dont il s’est garé puisque seule la partie avant du bateau (où se trouve les escaliers) butait contre le quai, laissant les autres portes inaccessibles. Quel est l’intérêt alors que les autres entrées auraient été plus faciles pour tout le monde ? La foule s’est alors lancé pour monter sur le bateau par l’avant…

L’accompagnante de l’autre personne en fauteuil a demandé à un membre de l’équipage comment elle allait faire pour venir. Il lui a répondu qu’il ne savait pas qu’il y avait des fauteuils. Cette femme avait pourtant passer un coup de fil en amont, (contrairement à moi qui pensait faire confiance) mais à quoi bon ? Apparemment, la communication entre l’accueil et l’équipage n’était pas au rendez-vous…C’est alors que ce membre de l’équipage a dit « et l’autre personne, elle marche ? » (en parlant de moi). C’est alors que j’ai dit « non, je ne peux pas ». Il a répondu « ah bah ça commence mal ». Bien que cette douce phrase m’ait enchanté l’esprit, dans un contexte tellement agréable, j’ai été quelque peu vexée, vous le comprendrez.

Par la suite, il a dû replacer correctement le bateau contre le quai. Deux rampes métalliques séparées ont été installées à la va-vite. Nous avons dû viser juste afin qu’une roue ne parte pas dans le vide et que je ne me retrouve dans l’eau… Une fois sur le bateau, nous nous sommes retrouvés bloqué au milieu des gens bien assis sur leur siège. Personne ne nous a dit où se mettre ou est venu nous aider. Je me suis retrouvée dans un espace « pmr » entre un mur et des sièges où il faisait 40°C avec une vitre très sale par laquelle je tentais de voir le décor…

Escale

Lors de l’escale, le ponton n’était pas adapté pour les fauteuils. On m’a porté pour monter les petites marches.

En revanche, l’île était mieux adaptée malgré son relief !

Retour et débarquement

Sur le retour, le bateau était complétement différent et inaccessible. Je n’ai même pas eu de rampes, on m’a porté et je me suis encore retrouvée dans un minuscule espace.

Lors du débarquement, je me suis mis en première contre la porte de sortie afin d’éviter d’embêter tout le monde. C’est alors que la dame de l’équipage cherchait des rampes… Comme elle ne les trouvait pas, elle m’a gentiment dit « allez au fond, on vous fera passer en dernière ». Heureusement, des gens sont intervenus et nous ont aidés.

Conclusion

Travaillant dans le domaine du tourisme, j’ai été effarée par ce manque de politesse et de respect lors de cette prestation. J’ai été déçue, frustrée et je me suis sentie être du bétail. Tout ça sans tarif réduit. Je suis à présent dégoutée du bateau et je ne ferais plus confiance en cette compagnie. En 2022, nous avons encore beaucoup de retard sur ces questions d’accueil du public en situation de handicap. Il est évident que le bateau pourrait accueillir des personnes en fauteuil, encore faut-il que cela soit mieux organisé et que l’humain soit apte à nous recevoir….

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.